Selon le BCG (Boston Consulting Group), relayé par le journal Les Échos, la spécialisation des conseillers sera moins déterminante à l'avenir.

En raccourci, notamment dans des pays matures tels que la France, la technologie pourrait remplacer la moitié d'entre-eux... Tout cela bien sûr, dans un seul objectif : améliorer la rentabilité des capitaux de 8 à 10 points.

Banque bionique avril 2015

>>> L'article des Échos ici : Art_Les_echos_banque_bionique_avril_2015

>>> Ainsi que 2 articles de cBanque à propos de la banque de demain : ici et ici

En attendant, et avant de faire comprendre d'imposer tout ça à nos clients, battons-nous pour préserver nos emplois et nos compétences sur nos territoires, notamment ce contact humain, que même le meilleur de la technologie, le meilleur des logiciels, ne remplacera jamais.

Syndic jeunes CGT CATP rouge

Ensemble, défendons nos emplois !