ING... L'information va trop vite !

Vous arrivez un matin et vous recevez un mail de la DRH indiquant que votre agence va fermer.

Voilà comment les salariés ING Direct ont commencé leur journée suite à une erreur d'envoi de la DRH.

Tout est clairement expliqué dans le mail, la fermeture des sites, le licenciement de 70 salariés, le calendrier des annonces, une liste des embûches à éviter et la mise en garde contre les «risques» collatéraux tels que les grèves, la dégradation du service client, la démotivation des équipes ou encore la mauvaise publicité pour l'image de la banque.

>>> Le site de Reims va fermer et les salariés ont décidé de faire grève.

Pour rappel, ING, c’est un bénéfice de 4,65 milliards d'euro en 2016 en augmentation de 16% et un licenciement de 70 personnes (10% des effectif).

Encore un mépris de la part de la Direction d'entreprise qui considère chaque salarié comme des numéros, et surtout ne pas oublier d'optimiser le coefficient d'exploitation pour faire plaisir aux actionnaires.

Touche HELP - Copie

Défendez-vous, syndiquez-vous !